ENS de Cachan
Département
Informatique
Conférences de rentrée 2009









Graham Steel

Le 3/9 de 9h30 à 12h30 (M1-M2), Salle des conférences, Pavillon des jardins

Analyse des API de sécurité

Les API (Application Programming Interface) de sécurité constituent le point de passage obligé entre la partie d'un système 'fiable', comme une carte à puce ou un coprocesseur cryptographique, et la partie 'non-fiable', comme un ordinateur branché à l'internet. La spécification de ces API est un point critique pour la sécurité du système entier. Mon projet de recherche consiste à analyser formellement ces API. Durant cet exposé, je donnerai des exemples d'erreurs qui ont été découvertes dans les API de sécurité des réseaux des distributeurs des billets et des cartes à puces, ainsi que les attaques correspondantes. Puis je présenterai l'état de l'art de l'analyse formelle des API et les problèmes encore ouverts.

Matthieu Latapy

Le 7/9 de 14 à 17h (L3-M1-M2), Salle des conférences, Pavillon des jardins

Graphes de terrain

Dans de nombreux contextes, des grands réseaux jouent un rôle crucial : l'internet, le web, le pair-à-pair, mais aussi les réseaux sociaux, biologiques, ou linguistiques par exemple. Ces grands réseaux sont généralement modélisés par des graphes (ensembles de noeuds et de liens entre noeuds), dits "de terrain" car ils sont issus de l'observation d'un objet réel, et non définis formellement. Depuis quelques années, une intense activité de recherche a été développée sur ces objets. Il est en effet apparu qu'ils ont en commun certaines propriétés qui les rendent très différents des modèles classiquement utilisés pour les étudier. De plus, dans les divers contextes où ils apparaissent, les problématiques scientifiques qu'ils soulèvent sont similaires. Pour ces raisons, il est pertinent de les étudier comme un tout. Dans cet exposé, je présenterai un panorama du domaine, ses objets, ses problématiques, et l'état de l'art. Je présenterai en guise d'illustration quelques résultats plus en profondeur.

Véronique Bruyère

Le 8/9 de 11h15 à 12h45 (L3 Math et Info), Salle des conférences, Pavillon des jardins

Logiques et automates sur les nombres réels et entiers, avec applications en vérification assistée par ordinateur

Dans cet exposé, on montrera comment les formules de la logique de Presburger et les automates finis peuvent décrire certains ensembles de vecteurs d'entiers. On étendra ensuite l'approche aux vecteurs de nombres réels. L'un des intérêts majeurs des logiques présentées est leur décidabilité, c'est-à-dire l'existence un algorithme (basé par exemple sur l'utilisation d'automates) permettant de décider si une formule où toutes les variables sont quantifiées, est vraie ou fausse. On exposera alors quelques applications dans le domaine de la vérification assistée par ordinateur. L'exposé sera ponctué par des exemples bien choisis.

Laurence Duchien

Le 8/9 de 14h à 17h (M1-M2), Salle des conférences, Pavillon des jardins

Les paradigmes avancés du développement de logiciels

Cette présentation proposera un tour d'horizon des concepts et outils de l'ingénierie avancée du logiciel. Dans un premier temps, nous présenterons les propriétés d'encapsulation, de séparation des préoccupations et de réflexivité. Nous détaillerons, dans un second temps, le concept de composant avec les modèles, langages et cadres de développement associés. Le modèle à composants Fractal illustrera cette approche. Nous étudierons ensuite la notion d'aspect en présentant les concepts associés et en s'appuyant sur le langage AspectJ. Nous terminerons par les techniques d'annotations et par l'approche proposée par l'ingénierie dirigée par les modèles en vue d'une programmation générative.

Wendy Mackay

Le 9/9 de 9h30 à 12h30 (L3-M1-M2), Salle des conférences, Pavillon des jardins

Conception et Evaluation des Interfaces Homme-Machine

L'interface d'un logiciel détermine souvent s'il est une réussite ou un échec. Ce module concerne la conception et l'évaluation des interfaces homme-machine. Son but est de montrer comment prendre en compte l'utilisateur durant la conception d'un système et ne pas se focaliser sur le système. On utilise la 'triangulation' pour intégrer plusieurs types de méthodes, qui ne viennent pas seulement de l'ingénerie, mais aussi de la science (psychologie de la perception, mémoire, cognition, système moteur) et du design (graphique, architecture, design industriel). Je montrerai comment identifier et analyser les problèmes du point de vue de l'utilisateur et créer des solutions qui fonctionnent dans leur contexte d'utilisation.

Bernard Mourrain

Le 10/9 de 14h à 17h (M1-M2), Salle des conférences, Pavillon des jardins

Formes et Formules

La géométrie joue un rôle prépondérant dans un grand nombre de domaines, en particulier ceux en relation avec l'informatique comme la simulation numérique de phénomènes physiques, la Conception Assistée par Ordinateur, la biologie moléculaire, la mécanique, la robotique ... Pour calculer effectivement avec des formes géométriques, une approche basée sur des représentations algébriques est utilisée dans beaucoup de contextes, car elle fournit des modèles précis, compacts et riches pour décrire la géométrie. Le thème général de cette présentation est la géométrie algébrique effective, qui est un cadre naturel pour aborder les questions ci-dessus. Ce domaine traite des solutions d'équations polynomiales et des algorithmes qui permettent d'analyser effectivement leurs propriétés. Nous décrirons quelques unes des méthodes de base permettant de déterminer effectivement leur dimension, leur degré, de les approcher, d'analyser leurs singularités, leur topologie ... Ces techniques exploitant fortement les propriétés des représentations algébriques sous-jacentes seront détaillées sur quelques exemples typiques de problèmes géométriques. Nous illustrerons à travers ces cas, différents aspects du domaine, liés à la calculabilité, à l'effectivité, à la certification ou à l'approximation.

Frédéric Desprez

Le 11/9 de 14h à 17h (L3-M1-M2), Salle Condorcet, Bâtiment d'Alembert

Le futur du calcul à grande échelle: des grilles au Clouds (1)
Le futur du calcul à grande échelle: des grilles au Clouds (2)

Après être passé des supercalculateurs vectoriels aux grappes de PCs connectés par des réseaux rapides, le calcul à haute performance s'est tourné vers l'agrégation de telles machines à travers des réseaux longue distance. L'augmentation des bandes-passantes ont permis de rendre intéressant l'utilisation de ces plates-formes hautements distribuées et hétérogènes pour de nombreuses applications, allant de la physique des hautes énergies à la bioinformatique. Plus récemment, des sociétés américaines comme Google ou Amazon ont "ouvert" l'accès à leurs centres de traitement en permettant la locations de resources de calcul et de stockage pour la communauté en louant des machines virtuelles par milliers. C'est la révolution des Clouds ! Dans cet exposé, je ferai un tour d'horizon des grilles et des Clouds, depuis les aspects applicatifs et logiciels et en montrant que de jolis problèmes scientifiques peuvent (et doivent !) encore être résolus afin de rendre ces plates-formes à grande échelle transparentes (et efficaces !).


Contacter le Département Informatique
Dernières modifications : le 01/10/2009